En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Ok Politique de confidentialité

Si vous rencontrez des difficultés pour télécharger le livrable, pensez à autoriser l'ouverture des pop-ups sur votre navigateur.

Innovation : Quelles réalités ? (2ème édition)

En partenariat avec : Gfi


Un miroir tendu à la profession

Trois ans après la parution de notre premier baromètre consacré à l'innovation, nous avons souhaité renouveler l'exercice pour prendre le pouls du marché et observer son évolution. Vous trouverez dans ces pages les résultats les plus significatifs, appliqués à toutes les étapes d'un processus d'innovation : création d'un cadre favorable (sponsors, budget, équipe, etc.), mise en place de méthodes, définition d'objectifs et d'indicateurs de performance, efforts de mesure, évaluation de ses priorités, innovation ouverte... Nous espérons que vous y trouverez de quoi alimenter votre quotidien et vous souhaitons une bonne lecture !

L'équipe Gfi, notre expert : Jean-François Gaudy, directeur de l'Innovation de Gfi, vous accompagne au fil de ces pages pour commenter les chiffres et partager son expérience.


Méthodologie


L'enquête s'appuie sur les réponses de 611 professionnels.

Le panel est composé de répondants issus des domaines de la Banque - Finance - Assurance ? Télécom - Utilities ? Biens de Grande Consommation ? Distribution - Commerce ? Santé - Pharmacie ? Médias ? Tourisme - Hôtellerie - Voyages ? Transport - Logistique ? Industrie, Luxe, Service - Logiciel et Informatique...

La taille des organisations est très variable : 36 % des répondants font partie de groupes de plus de 20 000 salariés, 24 % d'entreprises entre 2 000 et 20 000 salariés, 13 % entre 20 et 200 salariés... Les répondants sont CEO ou membres de ComEx (12 %), rattachés aux fonctions Marketing (22 %), Digital (13 %), Innovation (9 %), SI (7 %), Ventes (5 %)...


Trois enseignements-clefs

#1
L'importance accordée à la stratégie d'innovation est en baisse par rapport à 2016 : -7 points. Ce résultat peut, du moins partiellement, s'expliquer par une forme de déception : après l'engouement des débuts, on s'aperçoit que ça ne « prend » pas si vite qu'on l'escomptait... et on se dit que peut-être, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Une chose est sûre : quand on fait de l'innovation, il ne faut pas s'attendre à « tout casser » en l'espace de six mois. Le marché n'est pas toujours prêt (c'est la fameuse problématique du « bon moment »), les collègues ne suivent pas, les priorités du ComEx changent... De nombreux évènements peuvent ralentir votre projet. Mieux vaut donc lancer plusieurs initiatives en parallèle, le plus tôt possible, et jongler avec ces sujets en fonction des évolutions de contexte.

#2
92 % des professionnels interrogés estiment que les projets d'innovation favorisent la collaboration entre équipes. Et en effet, quand on innove, il faut commencer par casser les silos. Les innovations verticales ont déjà eu lieu. Une grande partie de la mission du responsable de l'Innovation le rapproche d'un chef d'orchestre : à lui de fédérer les équipes, les BU et à l'échelle individuelle, les personnalités. C'est en jetant des passerelles entre les différentes entités de l'entreprise que l'on pourra dénicher les meilleurs cas d'usage et imaginer ensemble les nouvelles offres les plus pertinentes.

#3
Une grande majorité (75 %) des répondants ont ignoré la question portant sur I'impact de l'innovation sur l'amélioration des process : un chiffre très surprenant. Il existe pourtant un lien direct entre innovation et process. Innover, c'est tirer parti d'une technologie pour venir modifier en rupture le process lié à la chaîne de valeur. On ne peut pas l'ignorer ! La transformation digitale est une transformation des process.

NEWSLETTER
Ne ratez aucun de nos évènements et publications, inscrivez vous !