En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Ok Politique de confidentialité
J'accepte que mes coordonnées soient transmises aux partenaires de l'étude afin qu'ils me contactent ou me proposent de l'information professionnelle pertinente

Si vous rencontrez des difficultés pour télécharger le livrable, pensez à autoriser l'ouverture des pop-ups sur votre navigateur.

Pour obtenir un exemplaire papier de l'ouvrage, vous pouvez contacter maxime.houdayer@ebg.net

Innovation & Open Innovation : Baromètre 2016

En partenariat avec : Gfi Informatique


Après avoir absorbé en interne au fil des ans des phases d'automatisation, d'informatisation, puis de R&D plus poussée, les organisations ont désormais pris conscience que l'ère du « tout faire tout seul » était révolue. Cette deuxième décennie de XXIe siècle aura été marquée par une forte et subite multiplication des pistes à explorer dans le cadre de la stratégie innovation. Le phénomène de digitalisation, parce qu'il décuple les opportunités de coopération, contraint à envisager la notion d'innovation à l'échelle des écosystèmes. Une entreprise ne peut dorénavant plus absorber seule la charge liée à l'innovation et à la commercialisation de l'innovation. Dans ce contexte, l'organisation doit se lancer dans l'exploration de voies externes ; l'Open innovation devient une pièce maîtresse de la stratégie de différenciation et de communication.

 

Le Baromètre Innovation et Open Innovation 2016 conduit par l'EBG en partenariat avec Gfi Informatique fait état d'un premier constat : au cours des dernières années, on note une spectaculaire montée en maturité des forces en présence dans la compréhension de ces nouveaux enjeux innovation. En témoignent le nombre important d'entreprises engagées sur la voie de l'innovation ouverte, la maîtrise des modes de développement plus agiles et transverses, ou encore la multiplication des collaborations avec les start-ups.

 

Pour autant, si la professionnalisation sur l'innovation est avérée, il reste du chemin à parcourir, notamment dans la prise de recul nécessaire à la pertinence de la mesure de l'impact de l'innovation sur l'entreprise. Au-delà des freins culturels qui subsistent, la question de la "monétisation de la stratégie innovation" demeure donc un enjeu fondamental.

 

Enfin et surtout, notre étude présente la particularité d'offrir une représentation d'éventuelles différences de perception entre deux types de population au sein de l'entrerprise. En effet, distinction est faite entre acteurs en charge de la stratégie innovation ("Porteurs de l'innovation", 49 % des répondants) et collaborateurs associés à la stratégie innovation ou consommateurs de l'innovation ayant un rôle consultatif ( "Consommateurs de l'Innovation", 51 % des répondants).

 

Nous vous présentons ici les résultats détaillés de ce Baromètre, enrichis par des entretiens complémentaires réalisés en compagnie d'acteurs innovation issus de secteurs d'activité variés. L'EBG tient à remercier l'ensemble des répondants et les professionnels interviewés pour la richesse de leurs témoignages et leur ouverture au partage d'expériences.

 
Bonne lecture !

 
SOMMAIRE :
 
INTRODUCTION
CHIFFRES-CLÉS
 
CHAPITRE 1 : L'innovation dans l'entreprise
Entretien avec Frédéric Laurent, Crédut Mutuel Arkea
 
CHAPITRE 2 : La stratégie d'innovation du produit au business
Entretien avec David de Amorim, Docapost, Groupe la Poste
 
CHAPITRE 3 : La fonction innovation s'organise
 
CHAPITRE 3 BIS : L'innovation en manque de KPIs
 
CHAPITRE 4 : Relations avec les start-ups & Open Innovation
Entretien avec Frédéric Cantat, IGN
 
CHAPITRE 5 : Des technologies très centrées sur le client
Entretien avec Jean-Philippe Chevrer, Neo@Ogilvy
 

 

NEWSLETTER
Ne ratez aucuns de nos évènements et publications, inscrivez vous !