En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous identifier et vous connecter.     Ok Politique de confidentialité

Gaz Vert : le gaz de demain

Compte rendu du Mardi 05 juin 2018

Pour vous inscrire, vous pouvez envoyer un mail à : marie.solignac@ebg.net

 

---

 

Le « gaz vert » suscite aujourd’hui beaucoup de questions :

 

  • Quels projets ont été mis en place ?
  • Où en est la R&D pour l’élaboration de nouveaux procédés moins énergivores ?
  • Où en est la France par rapport à ses voisins ?
  • Une révolution énergétique par le gaz est-elle possible ?
  • Quels usages pour ce gaz ?
  • Qu’en est-il des « Smart Gas Grids » ?

Il est souvent le laissé pour compte des énergies renouvelables. On évoque très souvent le solaire, l’éolien et même l’hydraulique, mais qu’en est-il du gaz ? Il peut lui aussi être d’origine renouvelable - issu de ressources inépuisables, comme la matière organique (déchets ménagers ou restauration, agro-industrie, agriculture etc.), ou bien du charbon et du pétrole.

 

Le passage au gaz vert va bien au-delà d’une problématique économique, pour toucher la politique. Le gaz naturel, option la plus utilisée actuellement, est une solution viable à plus ou moins long terme ; en effet, les hydrocarbures et énergies fossiles dont il est tiré sont par définition des ressources épuisables. Le passage au gaz vert tendra donc à s’imposer.

 

Ce secteur est très prometteur en France, notamment en termes d’emplois et d’indépendance énergétique. Il croît très vite et présente de nombreux avantages, comme la baisse des émissions de gaz à effet de serre, une meilleure gestion des déchets ou bien une diminution de la dépendance du pays aux importations de gaz. Il a récemment été un thème d’actualité, avec l’annonce par le Gouvernement de la création d’un fond de méthanisation de 100 millions d’euros, fond qui s’inscrit dans les objectifs de la COP21. Le Gouvernement prévoit notamment la création de projets de méthanisation de plus grande taille, ainsi que l’identification de nouveaux gisements à méthaniser.

 

La Loi de Transition Energétique de 2015 prévoit d’ailleurs un objectif de 10% de gaz renouvelable consommé d’ici 2030. Selon l’Ademe - Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, les déchets méthanisables pourraient fournir 56% du gaz circulant dans le réseau de distribution national d’ici 2050. Réseau qui, de par l’intégration croissante de ce gaz vert, devra devenir « intelligent » ; le gaz vert étant produit localement, les clients deviendront des producteurs et le distributeur remontera du gaz vers le réseau de transport. On parlera ainsi de « Smart Gas Grids ».

 

Rejoignez un Club de l'EBG

INTERVENANTS


BPCE
Jean-Baptiste Sarlat
Responsable Croissance Verte

ekWateur
Julien Tchernia
Président

GRDF
Christophe Bellet
Directeur Projet Biométhane

GRTgaz
Romain Verles
Pilote GRTgaz projet West Grid Synergy

Suez
Hélène Valade
Directrice du Développement Durable

PARTENAIRE

CGI Business Consulting

PARTICIPANTS


Michael R.
Consultant Senior
Colombus Consulting

Julien Q.
GROUP KEY ACCOUNT MANAGER
Qwamplify

Arnaud C.
Directeur
ICG Conseil

Allard L.
Sales Account Executive
Oracle France

Olivia V.
Acquisition & digital performance manager
GMF Vie

Isabelle B.
Directeur Marketing
Perial

Agathe F.
Head of Digital Marketing
Arkema

Stéphane M.
Responsable de département
Afnor

Jerome B.
Manager
Orange Consulting

Sophie M.
Directrice de Clientele
Dr Banner

Samuel S.
R&D Program Manager
ENGIE

Thierry D.
Cross business strategy mgt.
ENEDIS
VOIR TOUS LES INSCRITS
NEWSLETTER
Ne ratez aucuns de nos évènements et publications, inscrivez vous !
Copyright 2018   -   Conditions d'utilisation   -   Données personnelles