La gestion des données non structurées

Vendredi 05 février 2010
Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Email

La part des données non structurées serait de 80% à 90 % et leur croissance est phénoménale. Elles sont cependant sous-estimées de la part des DSI au dépens des données structurées. Les entreprises reconnaissent pourtant un rôle important à ces informations hétérogènes mais ne sont pas toujours en mesure de les exploiter efficacement.

  • Complexité de traitement des données non structurées : comment y faire face en termes de stockage et de mise à disposition des données : traitement normé des e-mails, moteur de recherche, taxonomie… ?
  • Qui pilote ce type de projet et quelle est l’implication des directions fonctionnelles (clients internes) ? Comment se structure une telle démarche ? Quelles sont les difficultés d’intégration au système Legacy… ? Quels sont les coûts ?
  • Quelle valeur peut apporter la gestion des données non structurées dans la prise de décision ? Quels objectifs sont visés : aide à la prise des décisions ou simplement recherche d’informations ?
  • A qui profite en priorité ce traitement d’information (quelles directions, à quel niveau hiérarchique) ? Quel est le réellement l’usage qui en est fait ? Quels sont les gains constatés ? 
Evolution du marché de la gestion des données non structurées.
  • Panorama des types d’outils de gestion : plateforme de gestion de contenu unifié, combinaison d’un moteur de recherche avec des outils décisionnels, datawarehouse… Quelle est la maturité des outils disponibles sur le marché ?
  • Emergence possible d’un nouveau marché au croisement entre la BI, le KM et l’EMC. Quel est l’état de l’art actuel ? 
Partenaires : Big DataTurnPWCFifty FiveIBM